INTERVIEW

 

Denis MARNIESSE,

vainqueur de l'Open Chateau Piron 2015 (équipe MARNIESSE/REBEL)

 

 

Denis Marniesse remporte l’Open Château Piron pour la seconde fois, avec son coéquipier Christophe Rebel.

 

 

Seuls amateurs sur le podium, ils ont affronté une opposition bien plus forte qu’en 2013 : 38 équipes au lieu de 20 et 8 équipes pro de très haut niveau.

 

   Après lopen - les vainqueurs tente partenaire yquem

 

Après l'Open 2015, Denis Marniesse (à gauche)

avec Evelyne Bremond (organisation) et son coéquipier Christophe Rebel ...
   

 

 

Denis Marniesse, vous étiez pour la 3ème fois sur l’Open Château Piron. Et vous remportez l’Open pour la 2ème fois. Quest-ce qui vous rend si fort en dégustation de vins ?

 

Avec mon coéquipier cela fait 20 ans que nous nous entraînons au club Le Tire Bouchon Attitude de Langon. 20 ans à déguster tous les mois une douzaine de vins à l’aveugle entre passionnés : cela commence à faire un bel entrainement ! Nous participons aussi au Championnat de France RVF de dégustation. Mais je vous avoue que nous sommes beaucoup plus performants à l’Open Château Piron : l’Open c’est plus rapide. Les vins sont beaucoup plus typés. Surtout cette année.

 

Comment êtes vous arrivé à vous aligner avec autant de passion dans des compétitions de dégustation ?

Je vais vous dire comment tout à commencé. Quand j’étais jeune, chez mes parents, nous ne buvions le dimanche que du St Emilion. J’avais donc une idée tronquée du goût du vin. Pour moi le vin c’était une boisson qui avait goût de … St Emilion ! Un jour quelqu’un a amené un très bon Médoc. Je m’en souviens encore. J’ai découvert que le vin pouvait être multiple et procurer beaucoup de plaisir. De là j’ai commencé à m'intéresser au vin et aux différentes appellations. Et beaucoup plus tard j'ai intégré le club Le Tire Bouchon Attitude de Langon pour aller plus loin. C’était petit à petit devenu une passion.


 

Votre avis de participant sur les vins de cet Open 2015…. Ils étaient bons ? Bien choisis ? Reconnaissables ?

 

Cette année plus que les 2 années précédentes ils étaient vraiment bien typés et donc normalement plus facilement reconnaissables. Je crois que l’organisation a progressé dans la sélection. Et le concours devient plus cohérent. Reconnaitre vite des vins bien typés avec l'aide d'un QCM c’est un exercice très différent que de reconnaitre avec beaucoup plus de temps des vins parfois compliqués et sans QCM comme au championnat de France RVF. Et c’est un exercice qui nous convient vraiment bien ! Quant à la qualité, oui, c’était de jolis vins. Beaucoup de plaisir !



 

Comment voyez vous le tournoi. Est-ce qu’il évolue bien ? qu'est-ce qu’il faudrait faire pour qu’il soit mieux encore ?

 

C’est depuis 3 ans toujours un moment extraordinaire de convivialité autour du vin. Un bel exemple d’équilibre entre le sérieux quand on est en jeu et les échanges « hors du terrain ». Le raccourcissement du temps pour chaque vin (2 minutes) a permis de dynamiser un peu plus le tournoi cette année. Mais je crois qu’il faut aller encore plus loin et trouver une organisation des manches pour diminuer encore la durée du tournoi.

Le grand prix, les dîners au Chapon Fin, c’est vraiment un très très bon choix. Le Chapon Fin joue le jeu à fond et nous a reçus merveilleusement après notre victoire, comme en 2013.

Avez-vous eu le temps de déguster des bouteilles de Château Piron pendant ou après l’Open ?

 

Oui bien sûr ! j’avoue que le blanc cuvée « Terre d’Aurore » 2013 est excellent. Le rouge 2010 aussi. Ce sont des vins très typiques des Graves. Ce que j’apprécie surtout dans ces vins c’est le dosage parfait du bois, en blanc comme en rouge. Quant au rouge 2012 c'est lui aussi un bon vin encore un peu marqué par son élevage. Mais j’ai des avis très personnels sur le bon dosage du bois dans les vins !

 Grande Finale les 2 dernieres equipes prennent leur verre

 

 

Le dernier tour de la Grande Finale, le 6 juin 2015.

Christophe REBEL et Denis MARNIESSE (au 1er plan) et l’équipe JALLOT / SAURA, qui terminera seconde sur un très beau final : les deux équipes ont trouvé le Château du Tertre, Margaux, et  la victoire s’est jouée au temps !

 

 

On ne peut s’empêcher de vous demander pour finir… si vous reviendrez en 2016… pour être l’homme à battre !

 

J’avoue que je vais me trouver esseulé : mon compère de toujours en dégustation, Christophe Rebel, part s’expatrier. J’espère trouver un partenaire et ce n’est pas facile. Déguster est affaire de sensations, de partage, d'entente, et à Piron il faut se décider très vite pour faire le bon choix ; sans connivence entre partenaires il y a peu de chance de réussir! Mais il me reste presque 9 mois…

 

 

Propos recueillis par Xavier Boyreau le 21 août 2015

 

 

 

CONSULTEZ AUSSI :      

    

   LES CLASSEMENTS 2015    

   

LES VINS DEGUSTES 

PENDANT l'OPEN 2015 

 

début des qualifications 2014
  

L'OPEN 2015 EN IMAGES