INTERVIEW : François BRETEAU

Champion d’Europe RVF de dégustation 2015

3ème de l'Open Château Piron 2015

 

                                      A equipe Breteau Mercier reduite remise des prix      
   

 

François BRETEAU

Négociant

 

Equipe BRETEAU / MERCIER

Equipe Pro engagée dans

l’Open Château Piron 2015

(Photo S.Common – Open Chateau Piron 2015 - 6 juin 2015)

 

 

Engagé pour la 2ème fois sur l’Open Château Piron en 2015,

François Breteau termine à la 3ème place avec son coéquipier Vincent Mercier.

 

Le mois précédent il remportait le championnat d’Europe de dégustation RVF.

 

Négociant en vins depuis 17 ans (FBVINS)

il aborde les tournois comme un vrai compétiteur. Il nous livre son Open 2015.

 

 

 

 

 

 A les trois dernieres equipes en grande finale open 2015

 

 L’équipe BRETEAU / MERCIER (au premier plan)

en grande finale de l’Open Château Piron 2015

 

(photo : S.Common)

 

 

 

Pour en savoir plus sur FBVINS, l’entreprise de François Breteau :

 

www.fbv-vins.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                     

 

            

         

François Breteau vous faites parti de ceux qui considèrent la dégustation de vins presque comme un sport et qui vous alignez dans les quelques compétitions qui existent (Championnat de France et d’Europe RVF, Open Château Piron). Pensez vous qu’il y a une place pour faire de la dégustation un vrai sport ?

Très exactement, je mettrais la dégustation à l’égal de la pratique d’un instrument de musique, réalisé avec passion et travaillé comme un instrumentiste réalise des gammes. Maintenant s'il n’y a pas de dimension physique qui permette de le comparer réellement à un sport, la compétition elle, pourrait y ressembler. Il existait depuis longtemps des compétitions entre sommeliers. Qui ne concernent d’ailleurs pas que la dégustation mais la culture du vin et le service. Les compétitions ouvertes à tous apparues plus récemment sont en effet les premières briques d’un nouveau sport. Ce qui est particulier dans la dégustation c’est qu’il y a un immense réservoir de concurrents compétents, amateurs de vins ou professionnels du vin. Moi personnellement, je me suis passionné pour ces compétitions par pur amour du vin, pour le côté ludique et sans rechercher de retombées professionnelles. Je me suis en suite pris au jeu et maintenant je m’aperçois que le fait de remporter des titres peu jouer sur certains clients. Mes sélections apparaissent plus crédibles. C’est effectivement intéressant pour mon travail et pour attirer des professionnels vers la compétition !

 

Il n’y a pas un risque pour un pro de s’aligner dans des compétitions ?

Plus les compétitions seront connues et médiatisées, plus ce risque sera mis en avant, mais je crois que la dégustation reste malgré tout un jeu et l’Open Château Piron propose déjà une bonne réponse : les pros entrent dans le tournoi en phase finale. Ils ne peuvent donc pas être mal classés puisque tous les amateurs éliminés aux tours précédents sont derrière eux au général. De plus cela valorise les amateurs de parvenir en phase finale pour affronter les pros.

Sur l’Open 2015 j’avoue que les 2 équipes pros qui ont décidé de s’inscrire en phase de qualification pour avoir plus de plaisir de jeu étaient courageuses et nous les rejoindrons surement l’année prochaine pour nous amuser davantage. Par ailleurs, elles se sont toutes qualifiées pour la phase finale. Bravo à elles !(1)

 

Pour ce qui vous concerne, vous avez survolé votre poule de phase finale et avez donc été sans encombre en grande finale : les 5 dernières équipes qui sont ensuite éliminées une à une. Comment avez-vous ressenti le tournoi cette année ?

Les vins étaient mieux typés. J’ai compris que l’organisation avait tenu à prendre des vins issus à 100% de cavistes bien choisis et avait recherché au maximum cette typicité : c’est réussi et c’est indispensable. Même si nous parlons compétition, le vin c’est du plaisir et le gout des belles et bonnes choses. Il faut continuer de cette manière. Dans les autres tournois, ceux de la RVF (2), nous avons beaucoup plus de temps, une feuille blanche, et des vins jeunes et souvent difficiles. Sur l’Open le principe est inverse : un QCM avec des propositions, deux minutes par vin, et des vins typés. Si les vins sont bien typés, c’est un très bel exercice. Comme un sprint et ça change !

 

C’est comme en athlétisme, il y a les sprinteurs et les marathoniens !

Un peu. Quoiqu’en athlétisme on ne peut pas être à la fois médaille d’Or du 100m et du marathon, là c’est possible. Mais les vainqueurs de cette année, nos amis de l’équipe Marniesse/Rebel, qui appartiennent comme nous au club de dégustation langonnais  Tire Bouchon Attitude, sont devant nous à l’Open, même s’il nous arrive régulièrement d’être devant eux au championnat de France RVF. Là, c’est donc eux les champions et grands vainqueurs du sprint !

D’ailleurs, l'émulation due au niveau de performance des autres membres au sein de notre club est la meilleure des locomotives et nos nombreux entrainements communs, très éclectiques et riches en échanges, sont la base de nos progrès et d’une meilleure compréhension du vin en général.

 

Vous reviendrez ?

Sans faute ! Et avec le but de faire mieux que 3ème ! Mais le plaisir restera également des rencontres que nous faisons, la compétition c’est bien, mais la convivialité, mot parfois un peu galvaudé, doit rester le moteur de ces rencontres. Les amateurs Basques et leur très beau chant l’an passé, nos échanges avec de nombreux concurrents, dont le sommelier du Chapon Fin, très sympathique et passionné cette année, demeureront comme les bons moments avant les résultats ! Après avoir parlé de sport et de compétition, au risque de paraître ridicule aux yeux de passionnés comme nous, mais peu enclin à ces joutes, je parlerais gout, amour du vin et rencontres !

En conclusion, avec mon coéquipier Vincent Mercier (3) grand amateur et passionné comme moi, nous avons vraiment passé un très bon moment sur cet Open 2015 !

 

Propos recueillis le 28 août 2015 par Xavier Boyreau

 

 

(1) deux équipes pro ont démarré la compétition en qualification, par choix, et sont sorties qualifiées

-          L’équipe Pro 08 (MORIN / CHARLIER) termine 8ème

-          L’équipe Pro 06 blog Wine’s Up (Pélissier / Mounet) termine 20ème

 

(2) RVF : Revue du Vin de France

(3) Vincent Mercier est membre fondateur et trésorier du club de dégustation langonnais « Tire Bouchon Attitude »